Partagez

    Dans ces royaumes

Demandé l’aumône

Senti dans mes paumes

Le goût de l’automne

    Théorie du Rhizome

Le cœur de l’homme

Afflue le frêle arôme

Plèbe fantôme

    Stable dans mon sacrum

Caressé jusqu’au sébum

Macéré dans l’arum

Délices en sérum

    Au fond de la piscine

Attendre un signe

Une consigne

La discipline

    Les souffles chauds

Je m’étais cru trop haut

Il m’a semblé trop beau

J’étais sûrement de trop

    Souvenir planqué de peaux

Réciter des credo

Histoire de jeux d’eaux

Intensité du mémento

    L‘être jaillit dans le lot

De consciences halos

Réveillées trop tôt

De cocons astraux 

    Juste une ligne

Dans la piscine

Attendre un signe

Suivre en disciple

    Tremper dans l’au-delà

Traîner de-ci de-là

Goûter aux Vosges et au verglas

Changer la pierre et le climat

    J‘étais tenu à l’omerta

Des va-nu-pieds dans la sebkha

Où magnolias et séquoias

Semblaient toucher le Panama

    Richesse du nirvana

Vivre le samsara

Forêt vaste d’épicéas

Sublime panorama

    Au fond de la piscine

Attendre un signe

Cachet d’aspirine

Dans une bassine

    Alentour des Nymphéas

Appliquer mascara gras

Divertir avec maestria 

Geisha couleur freesia

    Dévouement à l’okiya

Visage à l’huile camélia

Déposer poudre Matcha

En position seiza 

    Arranger le chabana

Joie dans le mimosa

Dans la piscine

Plus un signe

    Le souffle des étourneaux

Tout m’a semblé trop haut

Je m’étais cru trop beau

Pour ainsi dire de trop

    Mémoire de Kyoto

L’empreinte de ton dos

L’espoir l’eldorado

L’oratorio en écho

    Qu’une fleur aussitôt

Résidu de l’ego

Naisse pour de faux

Coule dans les flots

    Juste une ligne

Dans la piscine

Dans ces royaumes

Au goût d’opium



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes