Partagez

J’ai tracé ta silhouette,
modélisé ta marionnette,,
Je t’ai habillé, déshabillé
Je t’ai fait danser, gambader
Par les cordes qui nous relient
J’ai écris ton histoire..
Murmuré les mots de l’espoir
Récité les poèmes
J’ai pris forme des ombres de ton âme
Des fois
Et vilain tyran Autre fois
J’ai consommé tes forces
Maitrisé tes faiblesses
Caressé les courbes de tes fesses
Lors des tangos de mes ivresses

Sous les rayons du soleil
Sous les lumières
qui défilent l’ombre de ton orgueil
Ton publique t’acclame
Charmé par tes pas uniques
Qui parfois, t’envie et tant de fois !
Te maudit

Le soir
Je t’ai bercé sur mes cils
Jusqu’à la percé des nuits,,
Les étoiles,
Par mes cordes et ficèles
T’ont guidé vers la galaxie lointaine
Jusqu’au jour où tu sois certaine
Qu’enfin !
Il faut que tu te déchaîne.

Sois libre de mes contraintes
Déchire tes costumes de scènes
Empli tes seins de miel de femmes
Arrête ta noyade dans cet amalgame
D’être Marionnette
Sois enfin, Toi
Madame.

Lamine Bensaou
Fini
13/07/2017

©2017 Lamine Bensaou Touts Droits Réservés



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes