Partagez

LA MATRICE DE L’HISTOIRE

Une fois entré dans la matrice, j’ai pu grandir de ton amour,
Dépendant de tes réserves nutritives, j’ai pu voir le jour
Accroché aux parois de la procréation, ton sang mêlé au mien,
Cellules après cellules, le temps fût venu de briser le lien.

Ainsi s’est écrit l’amour, gravé à jamais dans mes gènes,
Pour t’offrir à mon tour la vie qui coule dans mes veines.
Ainsi la pellicule de notre histoire, sensible à la lumière,
Verra naître un embryon invisible, triomphant de la matière.

Le cordon qui me liait à la vie ne s’est jamais rompu au final,
Chaque cellule de mon corps se souvient de ce lien génital.
Et quand je te regarde allongée et offerte à ton tour,
C’est le « sacré » de la vie qui résonne en moi, mon amour.

Franck Guésar
Copyright 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 9 votes