Partagez

L’amer !

Sous un soleil chaud ardent
La belle dame erre souvent
Et joue à dompter le temps

Pieds-nus sur le sable blond
Elle avance par petits bonds
L’océan lui, semble furibond

Son homme est encore en mer
La vie lui est bien trop amère !
Mais jamais elle ne désespère

Elle le sait sur un beau voilier
Luttant contre vents et marées
Recherchant d’autres contrées

Pourquoi lui faut-il se démunir ?
Etait-il vraiment obligé de partir
Elle ne comprends pas son délire

Les vagues envahissent la plage
La voilà prise sous le bel orage !
A présent elle est devenue otage

Prisonnière de sa propre passion
Le ciel n’est plus qu’une illusion
Le temps va et sème la confusion

Son âme vivote, vogue sur l’amer
Bientôt elle rejoindra l’autre terre
Cette île aux senteurs éphémères

Thierry Titiyab Malet (le 13 août 2016)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.69 sur 13 votes