Partagez

La Montagne

Erigée vers les cieux elle plafonne haut
Son sommet chatouille les strates de l’azur
Les aigles et les aiglons sont les seuls oiseaux
A pouvoir se revigorer de son air pur
Le matin de vert poudrée le soir de violet
Elle emprisonne les teintes de l’arc en ciel
De rose ou de bleu elle teinte son collet
Prêtant aux couleurs un aspect immatériel
Elle est drue enfoncée sur chacun de ses flancs
Force infinie et circonspecte à la fois
Elle offre quiétude sur ses multiples pans
Et ne sait pas cacher ses colères parfois
C’est la montagne que tu gravissais jadis
A ton tempo, armé de ton seul courage
Jusqu’à ce que le sort et tous ses interdits
Suspendent ta course en un mauvais gage
Cette montagne fut un jour créée pour toi
Ouvre les yeux écoute son poignant appel
Tu peux facilement grimper jusqu’à son toit
Il te suffit de croire en toi et en elle
Gravis ses chemins escalade ses sentiers
Ne te retourne pas va tel un conquérant
Tu recueilleras les plaisirs abandonnés
Et tu t’en gorgeras comme auparavant

Jacqueline Grout – La montagne



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.75 sur 4 votes