Partagez

Muse malade

Poète se barricade,
Grande tristesse en cascade,
Le bon goût devenu fade,
Sa belle muse est malade.

Loin de lui les rigolades,
Encore moins les œillades,
Ou la moindre escapade,
Vrai victime d’estocade,
Il n’a plus de camarades.

Les idées en débandade,
L’imagination en rade,
L’inspiration en balade,
Les bonnes rimes retardent.

Les vers, mauvaise enfilade,
Fréquentes, les jérémiades
Incisives, les griffades,
La bonne humeur se dégrade.

Puis … une douce accolade,
Un beau sourire en parade,
Pulvérisent l’air maussade,
Toute tristesse s’évade.

Sur une brusque foucade,
Remué par sa toquade,
Le poète avec bravade,
Veut rejoindre la pléiade.

Les jolis mots en poivrade,
Mieux que la datte muscade,
Ou une pure orangeade,
Les rimes refont aubade.

A l ‘écoute de l’Iliade,
Telle une vraie pintade,
La belle muse bavarde,
N’était plus du tout malade.

Auteur A.SALEMI. Le 03 Juillet 2017.
Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.43 sur 7 votes