Partagez

Je redoute la nuit j’ai horreur des ténèbres,
Seule dans la noirceur morne et funèbre
J’appréhende le soir qui s’enfonce dans le noir
Active mon souffle, et attise mon désespoir
L’obscurité m’oppresse immense est a ma détresse
Qui éperdument triomphe de ma veule faiblesse
Le temps s’écoule lâchement mon trouble est violent
Le silence à mes oreilles éclate fracassant
Les chauves souris tournoient leur vol me foudroie
Et sur mon épouvante je pleure et m’apitoie
Mes larmes appellent la fin de l’ombre en vain
Les battements de mon cœur sonnent le tocsin
Si tu ne viens pas je tombe et je succombe
Et tu me trouveras couchée dedans ma tombe

Jacqueline Grout, la nuit.
image: weheartit.com



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.2 sur 10 votes