Partagez

La nuit du destin

Ce matin, jour vingt six, du mois Ramadhan
Sonna très tôt le carillon de la porte
Une nuée d’enfants étaient là, souriants
C’est leur grand jour de bonbons de toutes sortes

La veille du jour vingt septième du carême
Une pieuse cérémonie d’adoration
Est organisée dans une joie suprême,
Méditations abondantes, bénédictions.

Ce soir se fête la nuit sacrée du destin.
Le créateur lui a donné grande valeur,
Lui a choisi Ramadhan, mois des plus divins,
Y révéla ses paroles en toute splendeur

Ses dix dernières nuits sont importantes
L’une d’elles est peut être la nuit attendue,
A son honneur des prières très abondantes,
Sont consacrées pour rencontrer la nuit élue.

Plus de mille mois, cette nuit en a la grandeur
Descendus du ciel, les anges et l’esprit, sont Là,
Parmi nous, sur ordre sacré de leur seigneur,
Pour assurer la paix dans ce monde et l’au-delà.

La veillée de sacre dure au petit matin
Toute à l’imploration et aux vœux les plus pieux
A la chasse constante de l’esprit malin
Implorant du fond du cœur le pardon de Dieu.

Le monde musulman à l’unanimité
Respecte uniformément ce cérémonial,
Que le coran et la Sunna ont confirmé,
Paix de Dieu soit sur le monde, ce jour spécial !

Auteur A.SALEMI Le 21 Juin 2017.
Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes