Partagez

Absurde dérision des parures à l’image du plaisir,
Passionné par l’ampleur de la beauté rare des gitanes,
Où se choit nos sens aux rom voués sous les platanes.
Absorbés par leur chaleur à la fleurette de leur jouir,

Dans l’intime humilité, l’amour veut me saisir.
Pour occuper mon cœur dans un doux délire.
Mais je peux aller au-delà et je veux en finir.
En restant l’ami vivant, en entier pour le plaisir.

Mon cœur si tendre il est mon arôme et ma possession,
Élégante, galante, la gitane ‘’écu’’ de la féminité,
Mon souffle infini et je suis affamée par sa piété,
Ma promesse à l’amour n’est autre qu’une confession.

Te plaire jour après jour, cela est mon impression
Je ne ménage ni l’effort, ni le temps ni sentiments.
Dans mon désir je voudrai tes acquiescements.
T’aimer pour autant ou sublimer, mon affection,

Qui donnera harmonie aux tiens à jamais.
Je suis épuisé, le chemin de l’amour m’a surmené
Mon appétence pour ta personne s’est peaufinée.
Elle n’a plus de raison dans ta félinité, mais….

Je veux te conquérir avec raison celle de l’homme sage.
Par mon cœur qui a bu de toute les émotivités,
Il est mutilé vidé, évacué de toute son intimité.
Aurai-je la force de le soutenir pour d’autres présages.

Par :@ Echchikh Adda
Alger: le 12 avril 2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.92 sur 12 votes