Partagez

Frêle et légère
Comme les ailes d’un papillon
Elle pose sur moi
Son regard porcelaine
Elle me sourit.
Elle est jolie la petite fille
Tellement jolie.
Candeur enfantine.
Et son regard
Sans joie
Et son sourire
Rempli de larmes
Fuyants
Pleurent en silence.
Elle a peur
La petite fille.
Elle a peur…
Et elle n’a pas les mots
Pour le dire
Ni l’insouciance
Ni l’innocence de l’enfance
Il y a dans ses yeux tristes
Tant de maux
Ceux qui abîment le cœur
Ceux qui blessent l’âme…

J.Gallou-Jouet
Octobre 2016



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.95 sur 21 votes