Partagez

La peur

Un lundi , je dormais,
Il faisait nuit, je rêvais ,
Profondément comme un bébé ,
J’étais sûr de ne pas me réveiller.

Soudain , j’entendis un bruit.
Était-celui de la pluie ?
Non, c’était bien trop bruyant,
Cela ne ressemblait pas à un chant .
Je me couvris de la tête aux pieds,
Je devenais de plus en plus inquiet.
Le vent soufflait à cent kilomètres heure.
Moi j’avais de plus en plus peur.

On pouvait entendre des grincements,des claquements.
Peureux comme un poux,
Je me découvrais lentement,
Et tout à coup,
La fenêtre s’ouvrit .
Je vis une ombre sur le mur.
Ouf! C’était celle d’une petite voiture .
Je me levais prendre une lampe, fermer la fenêtre.
Et enfin revoir le jour naître .

Je courus pour faire la fête,
Malheureux que je suis,je me suis cassé la tête .
Enfin je me suis relevé .
Pour enfin en terminer.
Je réussis à fermer cette fenêtre .
Ma pauvre lampe
Je l’ai envoyé paître.
J’ouvris la lumière
Et je vis pour une fois clair
C’étaient les branches d’un arbre
Qui frappaient comme des sabres .

Conclusion
J’ai vu , j’ai entendu
Et j’ai couru
N’ayez pas peur
À n’importe quelle heure.
Prenez votre courage à deux mains
Et ne vous sauvez pas comme des lapins

Texte auteur de Chedly Chaabani



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
2.67 sur 3 votes