Partagez

On dit que la plage est le banc des novices
De l’ amour et autres artifices
La mer livre ses chimères
Le sable écrit les avenirs
Les coeurs fourmillent de délires
Et pour les yeux rien n’ est encore amère
On dit que la plage a le secret des orages
Les vagues s’ écrasent sur les mots jaloux des amants furieux
La brume raconte les pas amoureux
Lancinants et mélodieux
L’ écume chuchote dans le creu des mains séparées
La lune de jade caresse les coeurs accaparés
Où s’en vont ceux que l’ on aime
Où s’en vont les tourments
Dîtes moi où sème le vent
Nos souvenirs parfumés. . .
JT



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes