LA PLAIE ET LA PLUME

Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Pinterest
Share On Reddit
Contact us

Ils sont toujours présents, toujours dans nos cœurs
malgré le temps qui passe, malgré les décennies
sur leurs dernières demeures on y dépose des fleurs
Des écrits, des billets et des chroniques jaunies

Sont incommensurables encore nos plaintes et nos rancœurs
contre dégoûtantes mains aux horreurs impunies,
contre ces détraqués qui jubilent presque en chœur
de leurs ignobles méfaits à tuer des génies

Malgré le temps qui passe, malgré les décennies
malgré cruelle absence, malgré profonde douleur
la faune des corrompus et ses nombreux dénis
attaque la danse du ventre devant une plume qui meurt

Accuser le pouvoir, il dira que nenni
et agira souvent comme un bonimenteur.
vend et achète pleureuses pour chanter des nénies,
aux funérailles des cibles dans son collimateur.


Donnez votre note:
Veuillez vous connecter pour voter: Connexion Facebook  Connexion Email
Note du public :
5.00 sur 4 vote(s)


A découvrir aussi sur le web:

2 commentaires

  1. Mes cinq stars***** pour ce poème engagé et en mémoire des victimes de la tiranie qui a frappé bon nombre d’innocents durant le décennie noir.

  2. Bonsoir cher ami Abella Abdelkrim,
    Un grand bravo pour ce sublime hommage admirablement écrit et rendu aux journalistes (au moins une centaine) victimes de la folie collective: la barbarie des uns et la soif du pouvoir des autres bien sûr qui ne pouvait que jubiler avec des plumes en moins.
    L’occasion m’a été donnée par hasard (de passage) de voir l’énorme tache de sang d’un des grands martyrs Tahar Djaout au lendemain de son assassinat . Cette image est restée fixée à jamais dans ma mémoire. Les gens avaient tellement la peur au ventre que personne n’a pu avoir le courage de mettre du sable sur son sang au niveau de l’imposante cité !
    Bravo pour ce texte très engagé merci mille fois. 5*
    Bonne soirée
    amitiés
    sadek

Laisser un commentaire

Pour laisser un commentaire vous devez être connecté: