Partagez

Mon pauvre corps se noie dans la pluie de tes larmes
Qui m’afflige toutes les nuits et me désarme
Quelle est cette douleur qui fait mal à ton cœur ?
Je ne peux supporter aussi longtemps tes pleurs.
Ce cri que tu pousses dans cet affreux silence
Je l’entends fort, de très loin, encore et encore
Il blesse mon cœur et annonce la sentence
Qui, de forte douleur, déchire tout mon corps.
Vois-tu, je n’ai rien à espérer de la vie
Que de te revoir un beau jour à mes côtés
Vivre un moment de bonheur en ta compagnie
Un rêve que j’aimerais tant réaliser
Mais, hélas, le temps, chargé de nuages, change
Le destin est plus fort, il a banni ton corps
Tout devient sombre et enveloppe ton cœur d’ange
Qui palpite et se noie dans la nuit de ta mort.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 11 votes