Partagez

La plume en bout de main
Garde en corps un écrin.
Je serai toujours là
Dans l’ombre de ton destin,
A la lumière de ton chemin.
Je serai tes yeux,
Pour voir le monde en bleu.
Je garderai mes mains sur ton visage
Pour sentir tous les rivages.
Je regarderai tes empreintes dans le sol
Et les mouettes prendre leur envol.
Je chuchoterai à ton oreille
Mille et une merveille.
Et je garderai dans mon coeur,
Sans en avoir peur,
Ce lien au delà du temps
Résonant ton chant
D’hier,
Comme une prière
Et bien loin de l’oubli.
Aujourd’hui,
Je choisis de te pardonner
Pour cet abandon, ce rejet.
Il faut du courage pour quitter
Et aussi pour rester,
Pour éviter de blesser,
Mais le faire quand même,
Paraît que c’est parce que l’on aime.
Refuser ce que la vie offrait,
Choisir de se raconter
Un conte pour de faux pour de vrai.
De se vouloir sauveur de l’un
Pendant que s’enlise le lien.
Aujourd’hui,
Je choisis de te demander pardon,
Dans la terre s’est creusé le sillon
De mémoires,
D’une longue histoire.

PJ – 05-10-15/LDP4



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes