Partagez

La Poésie est éphémère!

C’est une feuille un peu amère, soulevée par l’évent
Des regrets trop sincères pour être publiés aux bans
Libre de caractère, bien dressée au dessus de l’océan

Elle flotte au gré de tes passions puis sombre au néant !
Mais n’est pas faite pour se laisser dériver sur le temps
La poésie est ce souffle divin qui te portera bien au devant

Au delà des ses mers sur lesquelles voguait un mécréant
Cet être vil, sordide, qui t’avait promis bien trop souvent
Une vie de passions, des rêves à l’horizon et qui pourtant

N’aura jamais su te mener vers ce grand port béant !
Cet endroit qui accueillait les naufragés bienveillants
Les passionnés de l’amère, et ces rêveurs louvoyants

La poésie sait que d’aimer, c’est perdre pied finalement.
Vivre chaque jour sur les côtes d’un rivage attrayant 
Où poussent des promesses, des passions et ces gens !

Qui n’ont d’autre raison que de vivre hors du temps
Comme si lui même avait décidé de ces contretemps
Heureusement pour moi, la poésie se pare souvent !

De mille promesses, de délicats espoirs tournoyants
Elle balaient au passage, les misères et les tourments
Laissant place à de délicates intentions, c’est séant !

Thierry Titiyab Malet (le 19 août 2015)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.93 sur 14 votes