Partagez

Un jour Ève était seule au jardin d’Eden,
Un serpent s’était glissé sous ses Cieux
Et lui adressa la parole c’était curieux!
La bête qui fut Satan lui tend l’arme Trident.

Or, Dieu avait constitué les serpents muets
Ils ne les avaient pas doués de la parole.
C’est donc quelqu’un, qui faisait ce rôle
C’était Satan en ce corps s’abritait en secret.

Le serpent lui adressa de paroles curieuses.
Comme c’était bizarre! Le serpent dit
À Ève de manger de l’arbre interdit.
Or, Dieu leur avait permis de manger à leur aise.

De tous les arbres du jardin, à l’exception d’un seul.
S’ils mangeaient de son pomélo, ils décédèrent.
Satan dit que cet arbre est réservé à son compère
Et que cet arbre et le fruit lui reviennent à elle seule.

Pauvre Ève de nature naïve et vaillante
Ne l’ayant pas cru par manque de preuve
Satan lui montre une glace rare toute neuve
Elle l’a regarda et cru que c’est l’amante.

Une autre femme que Ève n’ai jamais connu
Dieu leur avait permis de manger à leur faim
À l’exception de cet arbre proscrit et divin.
Ève donne à Adam à croqué la pomme cru

La femme dont Satan lui avait menti et inventé
Eve défend son amour et toute sa rente
Mais elle a fléchie devant cette honte
A ce visage qui était le sien que Satan là emprunté

ALGER LE 22/03/2017
Poème Refondu 12/06/2017
PAR:@ECHCHIKH ADDA
________________________________________________
Nota: à l’origine Adam et Ève ont été noir
Adam et Ève chassés du jardin d’Éden, chaire de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule de Bruxelles (détail). Ève tient encore le fruit défendu dans sa main



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.87 sur 8 votes