Partagez

La Rose Maisonnée !

Quel bonheur de se réveiller en cette douce matinée
Et prendre l’air à la fenêtre, écoutant la maisonnée
Qui pour le moment dort encore et laisse s’échapper
Les promesses d’un nouvel été, ses plaisirs oubliés !

Quelle joie de revoir enfin cette fleur en robe de rosée 
Et de sentir les suaves parfums qui s’en étaient évadés
Entendre cette douce musique quelque peu décalée !
Qui venait des petites ailes de mademoiselle la fée

Minuscule dame par sa taille, si grande par sa bonté !
Elle m’avait amusé, et rassuré de sa présence et fait
Don de sa démesure, don de sa générosité et délivré
D’un seul tour de main, des tourments qui pesaient

Thierry Titiyab Malet



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.73 sur 15 votes