Partagez

Si le désert est absent, il a toujours une face étonnante, dire que le désert est un néant n’est peut-être que la projection du vide que notre cœur couche dans ses nuits.

Ce désert est peuplé pour celui qui a allumé la lampe de son âme, alors une grande présence naît, alors le rien devient un tout.

Ce désert-là est le lieu des rencontres des hommes avec leur âme et des hommes avec dieu, à ce moment l’amitié ne se base plus sur des choses matérielles, sur le dégoût du monde des éthiques, mais sur le combat des illusions qui viennent hanter notre sommeil profond.

Et dans ce désert-là, on cherche l’intimité, la sérénité avec la divine éternelle, alors on aime son coeur et son prochain, alors la vie sillonne les plaines vers lesquelles on se sent irrésistiblement attiré dans l’infini grandiose et l’union, sans projection d’une religion



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 5 votes