Partagez

La sagesse


Je m’observe malgré moi, le jour est à peine levé

Sensible est ta voix, je l’entends qui me défie

Dehors le temps s’est mis à vouloir dériver 

Le bruit des passants s’accentuent sur le parvis


Je me regarde avec beaucoup plus d’insistance

Rien n’apparaît aux premiers abords, j’insiste !

Comme si cette chose allait se mettre en avant 

Ma façon de me voir en chacune des interstices


Puis me voilà saisi par de drôles d’impressions 

Je sais la vie simple, je sais la vie heureusement

Un tourbillon de pensées s’accroche à ma raison

Je me sens si las mais je tente bien peureusement 


Là sur le quai de la vie, je sais que tu reviendras

Miroitons nous, et nos regards se confronteront ! 

Chaque partie de nous est une pièce à imbriquer

Nous sommes la sagesse du manque et du désir !


La sagesse n’est pas d’attendre ou d’en vouloir

Elle est une passerelle entre le doute et l’avenir

Ces deux courbes qui s’accentuent en l’espoir

Ce mot qui jaillit et vous aveugle : Se revoir !


Aujourd’hui, j’ai opté pour la sagesse retenue !

Car elle ne saurait se livrer dans sa prude nudité

Les jours avancent malgré moi, mon âme rugit 

Ma projection de toi se reflète dans ses travers


La vie s’insurge, nos moments se confondent !

Nos regards scrutent ensemble le même horizon

Les mots devenus inutiles, nos âmes au diapason

Passent les saisons, la sagesse aura eu notre raison


Thierry Titiyab Malet (le 10 février 2018)


https://youtu.be/zfQfnjbUy8A


* Prendre son envol n’est pas sans conséquence et ne pas le prendre entraîne  des doutes, la sagesse est de ne pas se poser trop de questions et d’accepter les risques que l’on  prend! Je rentre d’une soirée mais je ne trouve pas le sommeil ! Thierry Titiyab Malet*



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 129 votes