Partagez

Regarde, c’est un poète qui ne porte pas de linge 

Qui n’a pas de pain pour fortifier ses passions

Qui sanglote pour émanciper ses émotions 

Regarde, c’est un poète accueilli par la rose 

Et dont les fleurs anesthésient ses apparences 

Soulignant que c’est un dommage pour son absence 

Mais cette souffrance ordinaire et qui se rappelé

Qui te remette a l’anémie et à l’envers. 

Elle Construira, ton avenir et ton rêver

Mais Il faut accepter la souffrance pour grandir

Où l’autre côté se dévoile la générosité

La palme d’or, de triomphe, la gloire et la dignité 

Hamza Houssein Omar   publie le 24/08/2018



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.92 sur 13 votes