Partagez

Debout, je suis toujours debout,
Essayant de suivre mes pas.
Mais je ne peux plus bouger,
Le corps gelé et le cœur est à bout.
Je fonds en larmes de sang,
Sous un soleil de plomb.
Je tombe et je me noie,
Dans un océan de sentiments.
De douleur, tu cris, tu m’appelles.
De la mort, tu as peur.
J’entends battre ton cœur.
Je sens ton mal de loin,
Mon cœur réagit et bat.
La tête entre les mains,
Je souffre d’être aussi las,
D’être moi et de ne pas être toi.
Je souffre de ton absence, de ton silence,
De ta mort et de mon désarroi.
Mon âme vole à ta rencontre,
Mon cœur la suit, palpite et se débat.
De ma vie, il sort et entre,
Mais mon corps est toujours là.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.71 sur 7 votes