Partagez

Au fond dans le jardin,
Passant par leur chemin,
Une tribu de feuilles,
Me caresse de l’œil.

Certaines plus polies,
S’arrêtent et me sourient,
D’autres en conversation,
Ne font guère attention.

L’une d’elles soudain,
De leur sort se souvient:
« Allons, pressons! pressons!
Je sens là un frisson. »

Tout contre le jardin,
D’un signe de la main,
Elles envoient un adieu,
Aux jours passés heureux.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 4 votes