Partagez

La vérité est ailleurs. . . 

Donner à vous couper le souffle

Offrir vos mots à la braise de sa tendresse

Que consume lentement toute indélicate finesse

Les chuchoter et les couvrir de son voile

Les colorer sur la palette de sa toile

Céder votre regard sur la caresse de ses mains

Dont les doigts glissent d’un geste incertain

Oublier  votre cœur gisant à travers le roulis de ses courbes

Et douter sans mesure de ce moment fourbe

Affronter ses peurs et ses incertitudes

Que laisse l’amertume de ces turpitudes

Du vertige au trou noir

Au point de ne plus rien voir

Entre confusion et fumée d’émotion

Attendre sa perception

Réaliser son incompréhension

Surprendre sa réaction

Et pourtant. . .

Combler et apporter sa lumière

Briller et la rendre fière

Raconter son histoire et se laisser envouter

De jour en jour prendre le temps de l’écouter

Et puis. . .

Savoir ou feindre

Vous laisser prendre à son manège

A chaque tour au grincement de ses maux

Encore faudrait-il être un fin stratège

Ou un habile sot

Alors que tenter. . .

Expliquer ou polémiquer

Se réinventer ou communiquer

S’accrocher ou laisser partir

Quelle place offrir au repentir

La vérité est ailleurs. . . 

JT



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 8 votes