Partagez

Je ferme les yeux et je te vois,
Au dessus des nuages,
Un grain de sable, venant de cette terre
A mille visages.
Quand la pluie tombe, tu tombes
Dans mon corps, qui vit encore,
Et tu germes, dans le plus beau des paysages.
Je nourris tes sentiments,
Mais, bien avant
La mort te prend.
Et depuis, la vie n’est plus qu’un mirage.
Tout s’en va vers l’au-delà,
Même mon cœur, tu le prends en otage.
Je n’ai plus envie,
Ni des jours, ni des nuits,
Pour vivre, sans toi, ce long passage.
Je me laisse crever,
De t’avoir trop aimée,
En gardant, tout près de moi, ton image.
La mort nous sépare.
Je regrette ton départ.
Mais, je n’oublierai jamais ton visage.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.6 sur 10 votes