Partagez

La vieille Dame

Elle prend tout son temps,
Car personne ne l’attend.

Son territoire rétrécit,
Le monde en raccourci
Le filet d’eau ruisselant du robinet :
Ses chutes Victoria confinées
Le bac à sable de son vieux Mistigris :
Son Sahara dans une immensité rabougrie
Les trois arbres du trottoir bitumé :
Sa forêt amazonienne décimée

Elle prend tout son temps,
Car personne ne l’attend.

L’équilibre se fait chancelant,
Elle avance bon an mal an ( s… )
Elle se déplace à petits pas
Ses pieds ne se soulèvent pas
Ils frottent, caressent doucement la terre
Lui prodiguant un massage planétaire
Elle désire lui être agréable ainsi
L’adoucir, espérant un sursis …



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.87 sur 8 votes