Partagez

L’orage gronde sur la ville rose

La nuit enveloppe les boulevards de la capitale de l’Occitanie

La Gare Matabiau se réveille
Les passagers s’éloignent
Le long de la Garonne

Des airs de fête
Animent
Le bar des poètes

La belle place du Capitole
Est toujours sous le charme de Nougaro

Ce matin
Le brouillard s’est levé

Je déambule dans les rues Toulousaines

Tout à l’heure
J’irai rendre visite
A l’homme de ma vie

Mon père hospitalisé…

T.B.
28/09/2017



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.98 sur 42 votes