Partagez

La zénitude n’existe pas

Habitude sonne comme solitude
Tout comme prélude avec quiétude
Ne faut-il pas y voir l’aptitude
A concurrencer la lassitude
L’ennui demeure s’é tend jamais ne meurt
Sinon qu’avec soi même au fil des heures
Le désespoir ne ressemble en rien au malheur
Car du quotidien il a toute la fadeur
Il a l’attrait âcre de la mélancolie
La saveur acide de l’ancolie aussi
Etre vraiment seul, est-ce une calamité
Ou encore l’avant goût de la sérénité
Je ne saurais le dire Béatitude
N’est pas turpitude mais bien plénitude
Si l’on ne sait de la vie que servitude
L’ennui reste pendant de la platitude

Jacqueline Grout
image: osoleil.fr



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes