Partagez

Laissez les moments de douces folies,
Ces instants heureux d’un son immature
Où le fleuve peut sortir de son lit
Envahir les rues trop remplies d’ordures.

C’est là comme une brèche temporelle
Qui ouvre un espace au doux firmament
Où on se repose aux creux de ses ailes
Avant de prendre les vols d’agréments.

Laissez les moments de schizophrénies,
Ces instants somptueux de déconfiture
Où le fou met en échec le génie
Dans la tour sans aucune architecture.

C’est là comme une faille au goût de miel
Qui laisse aux papilles tous les fragments
Où chaque morceau éblouit le ciel
Dans un monde qui tue Belle et Charmant.

Vincent Dumoulin – « Laissez les »
image: deviantart



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.9 sur 10 votes