Partagez

L’âme à l’amère !

Je n’ai vraiment pas de joie
Je suis si vide aujourd’hui
Pleurant les souffrances
D’un monde en délit !

Conflits et ignorances
L’auront prises à partie
Non pas de joie, Fini !
Seules les images défilent

D’un ouragan meurtrier
Qui nous volent la vie
Celle de nos enfants,
celle si précieuse ici

Le voilà qui nous spolie
En nous prenant à partie
Je pleure chaque force
de ce vent que je maudis

Il balaie nos maisons
comme ce vieux fichu
Cette toile bien inutile
que souvent l’on suspend

Pour Un abri de fortune
Quelques jours bénis
Un bonheur éphémère
Une âme bien chère

L’argent ne met pas à l’abri
IL te donne quelques répits
Le temps de refaire ton nid
Mais tu resteras à sa merci !

J’ai l’âme bien amère,
Où plutôt à la mer !
je n’ai plus d’envie
Mes forces s’enfuient

M’abandonnant aussi !
Aurai-je encore pour fruit
Cette volonté de me battre
Cela me semble si fortuit

C’est un coup de théâtre
Même si la vie est un jeu
Combien de malheureux
Avons-fait par dépit ?

Le bon sens est parti
Lui aussi est bien fini
Je l’ai vu sur le parvis
Agonisant lui aussi !

Thierry Titiyab Malet le 11 septembre 2017

(Satané Ouragan, tu nous prends nos vies, nos amies, nos filles!)
(Sous le l’oeil du maudit, traître tu es venu piller nos guenilles !)



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.95 sur 19 votes