Partagez

Mon cœur fébrile, amoureux, montre sa joie
comme lui, si impatiente je suis, de te revoir
pour te combler ce soir et être toute à toi.
Je ne serai dit-elle, plus seule dans le noir.

Mon petit sein mignon que tu désires te sera offert,
mes douces lèvres qui te donnent la fièvre, tout comme
mon long et joli cou, si adoré que tu préfères,
tout mon voluptueux corps te réclame bel homme.

Elle attend, égrainant le temps, devant son miroir
qui, plus que sa beauté, son impatience reflète.
pour s ‘ exhiber à son amoureux, ce soir
et folle heureuse, au bord de perdre la tête.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.21 sur 14 votes