Partagez

L’ennui ? Mon Dieu que l’ennui m’ennuie !
À l’aube de ce nouvel instant
Que puis-je faire de consistant
Dès lors que l’allégresse me nie ?

Hélas ! J’étais tout aussi torpide
Le moment d’avant l’instant disant :
Le désœuvrement omniprésent
Occupe mes journées insipides !

L’instant d’après ne l’est davantage :
Sous l’emprise d’un gène mutant,
Je m’ennuie à mourir, c’est tuant.
Ma volonté est prise en otage !

Avant que cet état ne me nuise,
Il est grand temps de… prendre le temps,
De penser… mon avenir… tout en
Bâillant… vu que tout ceci m’épuise !



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 3 votes