Partagez

Larmes de la Mer

Je suis le gardien des larmes de l’amer
Un avatar damné par un ange vengeur
Mon âme ressasse sans cesse des vers
Inscrits sur l’écume de la vraie candeur

Je ne suis que le fruit d’une mère agitée
Et mon âme vagabonde au gré des flots
Caressant les flancs d’une côte déchirée
Par les attaques sournoises d’un rouleau

Suis-je là pour essuyer tous les ressacs 
Et si ma vie ne se prévaut guère plus
Qu’une larme amère jetée dans un sac
Je préfère sombrer comme un détritus

Dans les remous tumultueux de ma mer
Mes larmes rouleront au gré d’illusions
M’obligeant à t’oublier au creux du vert
De ces vagues d’écumes, sans option

Et si tels sont inscrits nos desseins
Si le ciel s’assombrit chaque soir
Je préférerai attendre un demain
Pour relever le filet de nos espoirs
Titiyab



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.89 sur 9 votes