Partagez

La paix se signe à l’automne
Les chars labourent le sol
Le tonnerre de métal
Tuait le silence à tue-tête
Ils tuaient à tue-tête
Les canons à bout portant
Ils s’enfonçaient jusqu’au manche
Les baïonnettes tranchantes
Ils criaient à tue-tête
Les officiers à galon
Ils s’enfonçaient la tête
Dans les sables mouvants
Les politiciens de salon
Ils s’enfonçaient dans la vase
Les barbus de la Somme
Ils n’ont pas la force
D’affronter un autre hiver
Sur le front de cet enfer
La paix se signe à l’automne

Robert Marois – L’armistice



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.55 sur 11 votes