Partagez

Au fil des années j’ai réalisé que cette école de cuisine que j’avais adoptée s’adressait, un peu comme celle de la peinture ou de la sculpure, à une minorité de spéculateurs et de collectionneurs. Qu’elle était vraiment la base de la cuisine universelle?
S’il y en a pour deux
il y en a pour quatre
s’il y en a pour cinq
il y en aura pour dix
le peuple qui sait
multiplier les pains et
pêcher des miracles
Et tout cela pouvait s’appliquer aux sans-abri.es, à ces vieilles personnes dans les résidences dans de soins prolongés ou à ces oublié.ses des maisons d’aliéné.es.
Il n’y a rien de plus beau
que des yeux émerveillés
devant une soupe et un café
chauds sur la rue dans le froid
la couleur d’aliments frais
avec des bouquets d’herbes
pour ensoleiller les jours
monotones des oublié.es



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.82 sur 11 votes