Partagez

Vague dans l’encrier de mes émois
Les mots se bousculent en larmes
Ma plume crache tous mes effrois
Je ne peux taire, tuer ce vacarme
Qui assourdit, étourdit mon calme
Perle de rosée sous mes paupières
Bouquet de colère, de hargne
En filin lourd de chagrin m’atterre

Dans l’encre noire de ma solitude
Remous s’écoulent en écumes
Éclaboussant de mes turpitudes
La douce tranquillité de ma lagune
Ton départ vers les célestes dunes
Me laisse pantois et anime les flammes
Le feu de ma fureur et me consume
Asséchant mon cœur, mon âme

Les paroles ont perdu leur musique
L’amour s’envole avec ton absence
Ma rive est à marée basse, laconique
Ma poésie s’étiole devient doléance
Mélancolie acerbe, voire médisance
Ma vie une mer se cognant au récif
Se vidant de sa vigueur, de son essence
Mon cœur se brisant, mourant, oisif….

Refrain
Le rivage est morne et triste
Désert de sable sans cadence
Jusant sans jetant, sans artifices
Océan en veuvage, sans ancre

Se vidant de sa vigueur de son essence
Mon cœur se brisant mourant, oisif
Le rivage est morne et triste
Désert de sable sans cadence
Jusant sans jetant sans artifice
Océan en veuvage sans ancre….

@ Dominique Chouinard



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.92 sur 13 votes