Partagez

Rose,

Ce n’est pas sans trembler d’effroi
Que je voulu, plus d’une fois
T’inviter dans mon univers
Où c’est l’amour le seul repère

Où chaque mot est poésie
Où «bonheur» n’est pas utopie
Oui! Mille fois, j’ai hésité
Car, le courage m’a manqué

Ce n’est pas sans verser des larmes
Que j’ai lancé ces cris d’alarme
Pour attirer ton attention
Et te déclarer ma passion

Tant de fois, je parti confiant
Vers ton beau sourire alliciant
Pourtant, toujours je desistai
Cédai à la timidité

Mon cœur inondé de timidité
Se consuma d’un amour caché
Dans les labyrinthes du chagrin
Comme un réfugié clandestin

Mais, je veux, Rose, que tu saches
Que mon coeur accomplit la tâche
De t’aimer silencieusement
Depuis, il y a très longtemps

Je voudrais, à travers ces vers
User d’un langage sincère
Oser à travers ce poème
Te déclarer combien « Je T’aime »



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 6 votes