Partagez

Déjà au loin il apparaît
dans sa parure de muguets
et ouvre sa porte aux lilas
dans la fraîcheur et dans la joie
c’est le beau mois de mai
et ses parfums doux et frais .
Bientôt la fête du travail
quand la politique nous mitraille
dans son premier jour
de promesses et de discours .
c’est aussi le joli mois de Marie
dans sa beauté qui nous sourit
mais il y en a de moins en moins qui prient
le monde a tellement changé aujourd’hui .
Et malgré ce mois du Rosaire
les coeurs devenus corsaires
ne sont plus tous en prière
devant celle qu’on appelle notre mère.
Pourtant dans sa dorure
elle porte dans une couverture
celui qu’on surnomme l’enfant Dieu
mais on ne voit rien dans les cieux .
Et si on perd les coutumes
dans l’évolution qui s’enrhume
certains encore d’une communion
demande une bénédiction .
On ne fait plus les rogations
où sont passées les processions ?
pourtant ce mois qui sent si bon
cherche partout de l’affection
et le vieux chat au poil jauni
est pourtant tout ragaillardi
de respirer les feuilles et les fruits
qui poussent petit à petit .



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.83 sur 12 votes