Partagez

Le bien et le mal

De l’obscurité à la lumière,
Devant, derrière,
Le bien et le mal
s’en vont bras dessous, bras dessus,
à cheval sur la fourche du diable
Et çà me fait souffrir.

Cette douleur me prend aux tripes,
mon corps brûle en enfer.
le bien pris au piège du mal,
une amitié qui va le détruire.

Le bien deviendra à son tour diabolique,
détruisant l’amour, faisant naître la haine.
La violence qu’il sèmera à son tour,
fera voler en éclats les beaux sentiments
sur mon cœur devenu épine.

Le bien, la nuit l’a englouti.
il entre dans les ténèbres de la folie.
Ainsi, l’amour est mis à mal.

L’autre face à face
du mal côtoyant l’amour,
une zizanie entre tendresse et violence.
Aimer et prendre le contrôle de l’autre
jusqu’à jouir de sa souffrance.
Je suis ainsi devenue, ange et démons,
pour mon bien, le mal est en moi,
entre émois et douleur,
aimer et posséder.

Le bien et le mal en harmonie
avec mes envies.
Faire du mâle un objet de mes désirs
et le tuer, de se fait,
il ne dénoncera pas mon crime sexuel.

Le mal vit en moi,
prisonnier dans mon corps.
Mais le bien est encore encré dans mon cœur,
malgré les épines de la rose noire
qui ont emprisonné mon âme.

Le bien survivra t-il au séisme
et le mal serait-il le maître de mes envies?

Béatrice Montagnac



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4 sur 6 votes