Partagez

Au crépuscule de l’An…À nos crayons pour le bilan…Les passés moments s’incrustants…Aux pressentes émotions de nous quitter en chantant…Ou en pleurant les si et des si en s’intérrogeant…Ou en hilares nous de victoire rions…J’avisais le futur aux dépenses de moi révant…J’ai investi le poème en abreuvant…Des tristesses secrétes sans bilans…Ou des contemplations de grandeur d’un ciel déclinant…Avant de ce voir bu mes vers en échanson.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.67 sur 3 votes