Partagez

Le tapis bleu ondule devant mes yeux
Il s’étale d’ici jusqu’au pays des mes aïeux
Moi je suis ici alors que mon cœur est là-bas
Je pense à celle qui derrière l’horizon
Panse les blessures de son coeur
Et ceux de mon âme
J’aime ce cordon qui laisse des traces dans mon esprit et ma mémoire
Qui ne me lâche jamais
Je suis là et là-bas
Au-delà du bleu de mon tapis flottant
Où mes souvenirs prennent naissance pour venir jusqu’à moi
Je suis dans le temps d’il-y-a longtemps
Je me rappelle de mes premières amours, de mes premiers vents
Je me rappelle de chaque moment
Mon esprit court vers le large
Il s’éloigne de moi
J’essaye de le rattraper, le divertir pour rester avec moi
Il est parti et moi je reste là
Le tapis bleu ondule
Au rythme de mon pendule
Que reste-t-il du temps? Au-delà de mon temps
Celui que j’ai gaspillé
Celui que j’ai utilisé
Celui que j’ai gagné
Je veux le savourer
En regardant mon tapis bleu
Assis sur un tabouret
Mais de l’autre côté
Le voir onduler, danser, changer de bleu
Il est des idéaux ainsi
Ils nous envahissent
Malgré la réalité de la vie
Je n’ai jamais posé mes valises
Sur les quais de la gare
J’attends depuis longtemps

Presqu’îles de Giens, le 21 juillet 2017 Mohamed AMARA



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 2 votes