Partagez

Une top model noire, Katoucha Niane, qui s’insurgeait contre l’excision fut retrouvée noyée dans la Seine en février 2008. Princesse Peule admirable, mutilée sexuellement à l’âge de neuf ans et violée à douze ans, prenait fait et cause pour la population féminine africaine. Alors que s’est-t-il passé ? Nul ne le sait … Les organismes qui luttent pour défendre l’intégrité et la dignité de la femme, se heurtent aux pressions et aux forces répulsives des intégristes africains. Des mouvements féministes essaient de dénoncer ces méthodes archaïques mais elles s’attaquent aux tabous, aux religions et aux us qui sont réfractaires aux évolutions des mœurs.
Les mutilations sexuelles opérées par des femmes à l’hygiène négligée, sont encore et toujours constatées en Afrique. C’est parfois avec de simples épines d’acacia que les lèvres des plaies sont fermées à vif après excision du clitoris. Entravées et maintenues fortement, c’est dans la douleur, les cris et les pleurs que les petites filles subissent et endurent ces humiliations. Les nombreuses infections par manque d’antisepsie entraînent bien évidemment des complications traumatisantes irréversibles et des séquelles mal cicatrisées à vie….

Le bourgeon sacré

Tel un rubis gemme d’amour
Dans un écrin berceau de vie
Bourgeon sacré, gland de velours
Bouton des sens brûlant d’envie.

Telle une fleur caressant l’onde
D’une rivière aux doux plaisirs
Pour que jeunesse au chaud ne fonde
Près de l’oiseau qui fait jouir.

Tel un appeau en apparat
Glissant sur l’eau d’une complice
Cherchant duvet et beaux appas
Gibier à plume à barbes lisses

Tel un soldat au mont Vénus
Près du fourré des juvéniles
Bravant l’assaut du flot des russes
En protégeant l’entrée fragile.

Tel un bonbon saveur groseille
Sucré salé par maquereaux
Mouillant les lèvres de merveilles
En salivant la libido.

Mais ce lotus en éclosion
Sous sa capuche au fier calice
Emeut la femme en pâmoison
Dans une extase ondulatrice.

Fleur déflorée par pieux ascète
Pistil blessé par marabout
Ecartez-vous de tout prophète
Qui rompt l’hymen sans son boubou.

Svelte africaine au corps sculpté
Défendez-vous contre l’outrage
Car excisée ou mutilée
Pas de plaisir sans doux voyage.

Et Katoucha nymphe d’ébène
Princesse Peule au fond de l’eau
Sur flot de pleurs dort dans la Seine
Auréolée d’un blanc halo.

Jean-François Grégoire



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.33 sur 6 votes