Partagez

Le con
Heureux de cette innocence de vivre
chaque instant, ce croire éternel.
Le voilà, le naïf pour certain,
l’incrédule libre de cette quiétude d’exister,
sourd aux certitudes du monde.
Croire possible d’être.
sans retenu, il dérange simple miroir de nos imperfections.
En somme un peu le miroir de tous.
Damien Lafaiteur



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 1 votes