Partagez

Piètre Corniaud sous son ombre caché,

pompait un peu sec les sondages.

Son maître Roublard, par le trône alléché,

Lui feint à peu près cet hommage :

Et Salam, Monsieur du Corniaud,

Que vous êtes gentil ! Que vous aimez les cadeaux

Sans rougir !. Si vos truquages

Me rapportent quelques arrérages,

je vous nommerai Vizir en charge de mes lois.

À ces mots le Corniaud ne se sent pas de joie, 

Et pour affirmer sa bonne foi,

Il ouvre un large bac, et lui fit montrer des voix.

Le Roublard s’en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,

Apprenez que tout adulateur

Vit aux crochets de celui qu’il redoute.

Cette mission vaut bien un brossage sans doute.

Le Corniaud heureux et confus,

Jura, en bon clébard, qu’il le flattera encore plus.

* Du Jean De Lafontaine remodelé pour dénoncer le jeu de massacre électoral qui entoure les prochaines présidentielles en Algérie. Un pays riche où l’intérêt du clan au pouvoir prime sur celui de la nation et du peuple. Corruption, injustice, mal vie, pauvreté, bureaucratie etc…s’ajoutent au lot des tracasseries sempiternelles d’une population livrée à elle même.

 



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.78 sur 9 votes