Partagez

Un mot seul , juste un seul et le ciel s’assombrit

sur mes jours toutes les heures et l’erreur me meurtrit.

Mauvaise langue que je suis mais pas de naguère

car en moi se combinent subtile prose et doux vers.


Imprudente impatience d’où cette aigreur qui se lit

dans mes yeux rubiconds, mon regard qui te fuit.

Un seul mot qui se déguise en message vulgaire

et qui fugue vers ma bouche pour te déclarer la guerre


Un seul mot étranger aux mœurs du déplorable poète

Écume de souillones syllabes qui tire les sonnettes

et rameute tous mes sens sur le sens de la bourde. 

Je suis sot sans ma plume car ma langue est balourde.


Je t’écrirai d’éloquentes fleurs sur des pages entières

et des cœurs passionnés aux amours sincères

qui panseront l’infamante plaie du dernier mot piquant,

Ô  mon éternel flirt au charme provoquant  


Plus jamais de douleur, de ces paroles crétines.

Quand ma langue te respire au profond de mes rétines,

ma plume pétille de joie et se cherche des sonnets

à étaler sur ta blessure comme lénifiants bourdonnets



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.61 sur 18 votes