Partagez

LE DERNIER JOUR

Voici venu le jour d’éteindre la lumière

De quitter cette pièce remplie d’humidité
Voici venu le temps de vous dire : « à jamais »
De rejoindre mon pont d’où je voudrais sauter
Je n’ai jamais compris ce jeu de société
Qui consiste à reprendre ce qu’on vous a donné
Sans autres explications et sans aucune raison ,
Dénué de pudeur et de compréhension.
Allez donc vous faire foutre madame la faucille
Je la couperai moi-même cette triste brindille

Voici venu le temps de couper le courant

De partir en chantant enivré de bonheur
De quitter cet appart qui manque de chaleur !
Je m’en irai content à l’idée de laisser
Autant de gueules cassés que de cœurs explosés.
Je regarde devant moi et il y a le vide
Mais derrière c’est bien pire et bien plus insipide
J’ai rompu mon contrat par manque de gaité
La clause n’existait pas, je l’y ai ajouté
L’affaire est entendue et le dossier classé

Voici venu le temps d’éteindre la lumière

Le moment est crucial, le temps va s’arrêter.
Inspirer fortement, avant de s’élancer !
Les secondes s’égrainent, je me sens libéré
Pour sauter de bonheur, et finir en purée.
Mes deux jambes chancellent mais je suis décidé
Et l’abîme devant moi n’a de cesse de m’appeler
Quand soudain une main finit par me toucher
Car voilà qu’une belle à l’allure de fée
Me convint de reprendre ce triste CDD



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 3 votes