Partagez

Le Golfe des Poètes.

Tôt le matin, la brume d’été chaude,
habille les environs, d’un voile blanc.
Seul le clapotis de l’eau résonne à l’aube,
le frimas nocturne s’éclipse lentement.
Tel une robe d’hyménée, la vapeur couvre,
pudique les trésors de la dulcinée, jalouse.
Nos yeux gourmands, de splendeur avides,
attendent impatient la mariée lucide.
Les rayons solaires complices brillent,
Feux ardents déchirent cette robe fragile.
A notre regard comme une belle s’offre,
un décor somptueux offert aux proches.
Belle alliance que cet anneau, golfe formé,
d’une émeraude couleur opale couronnée,
comme sertie de figuiers pins et pinèdes,
le bleu « azuro » , à l’aurore en italienne,
le coffret bleuté sur son velours câlin,
présente le bijoux libéré de son écrin.
Accrochés aux falaises abruptes, épiques
les villages s’éveillent beautés rustiques,
les couleurs chaudes des murs exposent,
au regard du pêcheur d’antan sa maison,
aux inconnus, curieux de jolis horizons.
Mare nostrum scintille de mille diamants,
en écho, les masures et côtes érodées,
dessinent dans l’eau, vaste chevalet,
la peinture de ces lieux ensorcelants.
Sachez tendre l’oreille, et se dévoile secret,
un drame souffert, celui de Marie Shelley.
Autrefois, son amour, dans ce bijou, perdu,
hante ces lieux, fascine nos âmes émues .
Joli coin d’Italie, au cœur de la Ligurie,
du collier de la Spézia à sa perle, Lerici,
un golfe s’étend tel une alliance coquette,
Muse nature inspira son nom … « Poètes ».

Pensées vagabondes site : http://philippe-rotat.e-monsite.com/pages/pensees-vagabondes/golfe-des-poetes.html#5dEYZjm1lGwso8Gd.99



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.8 sur 5 votes