Partagez

Nos deux corps s’entrelacent
Et jamais ne se lassent
Nos deux cœurs essoufflés
Rient de félicité

Dieu qu’il est bon d’aimer
Comme nous à la folie
Si doux à partager
Le goût de nos envies

Ton sourire me désarme
Et des ailes me donne
Je suis prise sous le charme
De ta peau qui frissonne

Nos caresses incessantes
Ont raison de nos sens
Et je deviens brûlante
En pleine effervescence

Et tout mot murmuré
Ne fait qu’accompagner
Ce que font les soupirs
Aux portes du désir

Cette danse lascive
Que chaque geste accompagne
Fuyant toute défensive
Pour mieux rendre les armes

De l’amour à la guerre
Notre camp est choisi
Le Paradis sur Terre
Est inscrit dans nos vies



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
4.87 sur 23 votes