Partagez

Je me tiens souvent seul, debout sur cette terre
Qui m’a vu naître un jour de pluie
Et j’écoute le beau silence de la mer
Dans les moments les plus douloureux de ma vie.
A chaque fois que je revois cette ombre
Qui plonge mon être dans le chagrin,
Je crois te voir dans ce lieu froid et sombre
Qui abrite ton corps, disparu un matin.
La mer reconnait en moi ton sourire
Quand les vagues viennent me parler,
Et quand, sur l’eau, je vois ton image luire
Je me souviens du jour où tu t’es noyée.
Je souffre d’être toujours seul, sans toi
Dans ce grand vide, sinistre et affreux,
La belle vie m’invite et tourne autour de moi,
Mais, pour moi, ton départ est toujours douloureux.

Younes ZEMNI.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5 sur 17 votes