Partagez


Ce soir,  je sens très fort, un mal être, 

Une émotion qui pèse comme un fardeau.

Mon cœur que l’épouvante pénètre,

Subit les fortes douleurs de l’étau 


Ce matin, tout était encore beau

Mes pas étaient sûrs et trop bien pesés 

Le moral à un niveau assez haut

Me voici perdu, cherchant la bouée.


Sortir la tête  de l’eau, m’exhumer,

Recouvrer mon calme, mon équilibre

De tous mes poumons, je veux expirer,          

 Inspirer de l’air frais, dans mes fibres.


La colère, me déséquilibre,

La peur fait tressaillir, mon pauvre cœur.

Mon stress m’empêche de bien vivre 

Il ne fait qu’accentuer mes malheurs.


Le repos brigué, après mes erreurs, 

Bute au chagrin et à l’inquiétude

La vie n’est pas faite que de douceurs,

Il faut savoir changer d’habitude. 


Le présent et ses vicissitudes,

L’âge avec ses mauvaises surprises,

Ne peuvent infléchir notre attitude

A rêver, aimer, avec gourmandise.



A.SALEMI Le 05 Décembre 2017.

Tous droits réservés.



Veuillez noter :

Envoi...
Total :
5.02 sur 338 votes